Un jour un designer #3 : Margaux Keller

Un jour un designer #3 : Margaux Keller

Aujourd’hui, on parle design. Voici un troisième volet de la rubrique « un jour un designer » où à travers une interview on apprend à connaître d’un peu plus près ces personnes qui font le design d’aujourd’hui, de demain. Je vous propose de découvrir une designer marseillaise dont j’affectionne beaucoup les créations, j’ai nommé Margaux Keller

margaux-keller1) Lustre Chari-Vari – verre simple et strié – 2) Le vase Tori – 3) Le scriban mural – 4) Paddy Table mirror – 5) Cassiopée by Rochebobois

Interview à Margaux Keller

Blueberry Home : Depuis quand as-tu découvert ta passion pour le design ?

Margaux Keller : Depuis que je connais le sens du mot design ! Enfin j’adorais bricoler, fabriquer des choses, dessiner, je prenais des cours de peinture sur porcelaine, peinture à l’huile etc. Et je dessinais des choses pour ma chambre, un jour on m’a dit « Ah oui tu vas être designer » j’ai trouvé que ça sonnait bien, j’ai dit BANCO !

BH : Quelles sont tes sources d’inspiration ?
MK : Je m’inspire beaucoup de nos modes de vie, j’observe le quotidien des gens qui m’entourent, nos manières d’évoluer dans nos cocons-maisons, ça me donne des idées pour des nouvelles typologies d’objets : des tabourets qui servent de plateau, des vases qui ont une autre fonction lorsqu’ils n’ont pas de fleurs, etc. J’essaie de faire en sorte que mes objets soient justifiés par rapport à un réel besoin.
Le design Japonais m’inspire beaucoup, les japonais vont à l’essentiel, en toute simplicité, ça permet de mieux lire l’objet dessiné.

 

BH : Il y a t-il un designer en particulier qui t’inspire ?
MK : Je ne me laisse pas influencer en revanche par des designers, remixer des designs existants n’est pas vraiment intéressant, je me laisse plutôt toucher par des artistes comme Louise Bourgeois notamment que j’affectionne comme ma propre grand-mère.
Je suis malgré tout impressionnée par le talent de Charlotte Perriand, elle serait plutôt la réponse à la question : qui veux tu être dans une autre vie ?

 

BH : Si tu étais une matière …
MK : Le verre, le verre strié plus précisément, si pur, magique en production, qui s’étire et se déforme à la chaleur, c’est magnifique à regarder depuis le four jusqu’au produit final.

 

BH : Une couleur …
MK : En ce moment couleur peau (chair, rose poudré, doux)

 

BH : Quelle est ta création que tu préfères ?

MK : Le scriban est aujourd’hui un succès qui perdure, il deviendra j’espère un classique de la marque La Redoute : sans chichis il raconte ce qu’il a à raconter, sans surplus, l’essentiel dans un bois massif huilé.

BH : En parlant de création, peux tu nous présenter ton dernier projet aux Terrasses du port à Marseille ?
MK : Il s’agit d’un salon de coiffure comme il n’en existe pas. L’idée était de repenser de zéro le passage de quelqu’un chez le coiffeur : ne pas se retrouver les cheveux mouillés en vitrine comme c’est souvent le cas, recréer de l’intimité lors de ce moment, un lieu agréable, frais, et surtout en corrélation avec la ville ou il est implanté. C’était le défi. Au final, on a 100 m carré dans les tons de bleu-calanques, parsemé de coiffeuses intimes en chêne miel, des tomettes insérées en pixel dans du béton, une cabane à shampoing inspirée des cabanons des Goudes. Un lieu où je l’espère on a envie de rester :) C’était une expérience créative très enrichissante car j’ai dû tout gérer de A à Z, du mobilier à l’archi, en passant par les galères administratives dues au mastodonte d’un centre commercial. J’espère renouveler l’expérience très vite !

 

BH : Et côté déco, chez toi ça ressemble à quoi ?
MK : Chez moi c’est un melting-pot d’objets chinés, d’objets que j’ai dessiné, de jouets d’enfant partout (bébé de 5 mois ! ), dans un appart haussmanien avec des très hauts plafonds, en ce moment je suis à fond sur les plantes, j’achète des plantes grasses 2 fois par mois chez O2 rue Breteuil, il m’énerve à présenter toutes les semaines des nouvelles plantes de plus en plus incroyables !

 

BH : Un conseil déco pour nos lecteurs ?
MK : Du coup des plantes grasses partout chez soi, à mettre dans des paniers en osiers, sur des échelles en bois, rehaussées sur des tabourets, etc…
Photo-Margaux-Keller

Un grand MERCI à Margaux Keller pour cette interview, on ne peut que lui souhaiter de continuer à réussir dans cette belle aventure !

6 Commentaires

  1. 12/09/2014 / 11:50

    Tout est très joli! J’aime énormément le scriban.

  2. Mathiilde
    12/09/2014 / 9:59

    Quelle jolie découverte ! J’aime beaucoup le bureau, le petit miroir, que de bonne idées !

  3. 15/09/2014 / 2:56

    Je l’ai découverte il n’y a pas longtemps à la télé, c’était une émission sur la visite de la maison de sa cousine, avec des créations d’elle, et franchement je lui souhaite une longue carrière, pleine de réussite. Et son luminaire..arf, j’en rêve!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Looking for Something?